Une évaluation des besoins de services pour l’établissement et l’intégration des immigrants francophones à Sarnia et dans la région de York

Une évaluation des besoins de services pour l’établissement et l’intégration des immigrants francophones à Sarnia et dans la région de York.

Le Réseau en immigration francophone du Centre-Sud-Ouest de l’Ontario est fier d’annoncer le lancement d’une évaluation des besoins dans les régions de Sarnia et de York.

  Analyse Sarnia

Cette initiative s’inscrit en appui de sa mission d’améliorer la capacité d’accueil des communautés francophones en situation minoritaire et de renforcer les structures d’accueil et d’établissement pour les nouveaux arrivants d’expression française.

L’identification des besoins de services est un enjeu majeur dans le domaine de l’immigration francophone. Cette analyse a pour objectif de comprendre les besoins des immigrants en obtenant des statistiques et en cernant les défis. Cette évaluation permettra également aux fournisseurs de services d’ajuster leurs stratégies de travail et d’approche pour mieux intégrer les immigrants dans leur région.

L’analyse des besoins passera par trois étapes :

. le dessin d’un portrait statistique de l’immigration francophone dans chacune des localités, l’identification des principaux facteurs contextuels d’attraction de l’immigration (emploi, logement, transports en commun, écoles-culture-loisirs, encadrement stratégique local,…), et l’identification des services en français et en anglais.

. l’animation de deux session de travail à York et Sarnia : une session d’exploration et de découverte avec les intervenants communautaires et une session avec des immigrants francophones.

. un rapport de recherche permettant aux partenaires d’ajuster leurs comportements organisationnels et leurs stratégies en fonction des besoins.

« Pour réaliser cette étude, nous allons nous appuyer sur une cartographie de parcours ainsi que des personas. Cela va d’une part nous aider à cerner les possibilités d’amélioration du service et d’autre part nous fournir des modèles de comportements, de croyances et d’attitude qui devront par la suite être pris en considération dans le cadre de la conception ou l’amélioration des services et la prise de décisions s’y rapportant », explique Jean Claude N’da, agent de projet du Réseau en Immigration Francophone du Centre-Sud-Ouest de l’Ontario.

 « Cette initiative s’inscrit parfaitement dans le cadre des actions du Réseau en Immigration Francophone du Centre-Sud-Ouest de l’Ontario. Effectuer des recherches sur les besoins des immigrants francophones, en faire l’analyse et formuler des recommandations pertinentes est un premier pas indispensable pour assurer l’accueil, l’établissement et l’intégration réussie des immigrants francophones au sein des communautés francophones en situation minoritaire », exprime Alain Dobi, Directeur du Réseau en Immigration Francophone du Centre-Sud-Ouest de l’Ontario.

Quant aux régions choisies, elles ne sont pas le fruit du hasard. En 2019, la région de York avait manifesté le besoin d’obtenir des statistiques. Un nouveau fournisseur de services, l’Afry, commencera ses services à destination des nouveaux arrivants francophones à compter d’avril 2020. Pour travailler, des ressources cartographiques ainsi que des recommandations concrètes lui sont indispensables pour répondre au mieux aux besoins de ses clients.

La région de Sarnia montre quant à elle un fort engagement des partenaires communautaires et une pleine motivation de la municipalité pour appuyer la communauté francophone. La création en novembre 2019 d’un comité local en immigration francophone dans la région a déjà permis de rassembler les acteurs liés à l’immigration francophone. La cartographie et le rapport de recherche orienteront les activités de chaque partie prenante.

Le Réseau en Immigration Francophone du Centre-Sud-Ouest de l’Ontario travaillera en étroite collaboration avec ses partenaires locaux et la firme Brynaert, Brennan & Associé.e.s.

Les premières sessions de travail sont prévues les 19 et 20 février 2020 à Sarnia.