Services d'Accueil et d'Aiguillage à Pearson pendant la COVID-19

Nous sommes allées à la rencontre du Centre Francophone du Grand Toronto pour faire un point sur les services offerts aux nouveaux arrivants francophones à l'Aéroport de Pearson en cette période de COVID-19. Françoise Magunira, Coordinatrice des Services d’établissement et du programme d’accueil Pearson, a accepté de répondre à nos questions.

Exclusif : Entrevue à découvrir

. Bonjour Françoise et merci d’avoir bien voulu répondre à cette entrevue. Les services d'accueil et d'aiguillage offerts par le Centre Francophone du Grand Toronto à l'aéroport de Pearson sont suspendus depuis le 15 mars 2020. Avez-vous une visibilité sur la reprise de ce service ?

A la suite de la pandémie du COVID-19, les services d’accueil à l’Aéroport International Pearson de Toronto ont été suspendus le 15 mars 2020. Jusqu’à présent, nous n’avons aucune visibilité sur la reprise des services, nous attendons les instructions du bailleur de fonds.

Le Centre Francophone du Grand Toronto a lancé un sondage auprès de sa clientèle de nouveaux arrivants francophones. Pourriez-vous nous en dire plus sur votre démarche, quels sont notamment les objectifs de ce questionnaire ? Quand seront publiés les résultats ? 

Oui en effet, sur demande de notre bailleur de fonds, nous avons lancé un sondage auprès des nouveaux arrivants ayant bénéficié des services d’accueil à Pearson. Une petite nuance cependant, ce n’est pas auprès de toute la clientèle des nouveaux arrivants francophones que nous avons adressé le sondage, c’est juste ceux qui sont passés par Pearson et qui ont partagé leurs adresses courriel.

L’objectif de cet exercice était de nous enquérir de leur situation à date et spécialement en période de pandémie.

Le sondage nous a permis de revenir sur les problématiques des nouveaux arrivants francophones et leurs besoins, afin de les référer à nouveau aux organismes francophones à proximité, si nécessaire, les accompagner et les aiguiller au mieux dans leurs démarches.

J’attends la validation du rapport par la Direction générale avant de pouvoir vous le partager. D’ici la semaine prochaine vous allez pouvoir le recevoir.

. Cela fait maintenant un an et trois mois que les services d'accueil et d'aiguillage ont été lancés. Quel premier bilan dressez-vous avec le recul ?

Je pourrai donner juste le bilan de la première année, étant donné que nous avons été dans l’obligation de suspendre les services à la suite de la situation qui prévaut en ce moment. En effet, les services ont été lancés officiellement le 29 mars 2019 et un peu avant son premier anniversaire, soit le 15 mars 2020 nous avons dû suspendre.

Le bilan est largement positif au vu des objectifs fixés par IRCC. Pour la première année, IRCC nous demandait de servir au moins 2100 nouveaux arrivants francophones et nous en avions déjà servi 2447 au 15 mars 2020.

Comme nous l’avions souvent partagé dans nos différentes mises à jour à différentes tables de concertation, les nouveaux arrivants se sont établis dans différentes villes au Canada tel que le montre le tableau ci-dessous.

STATS

Selon les données ci-dessus collectées au courant de la première année, près de la moitié de tous les nouveaux arrivants accueillis ont eu pour destination l’Ontario avec 32,2% à Toronto, 11,9% à Ottawa et 4,2 % à Mississauga, soit un total de 48,3%.

Ces données indiquent également que 22,8 % des nouveaux arrivants transitent par Pearson vers différentes villes du Québec comme Montréal, Québec City et Gatineau et un pourcentage non négligeable vers Winnipeg 5,1%, Edmonton 5,4% et d’autres villes canadiennes.

Les statistiques nous montrent également les différents pays d’origine de nos nouveaux arrivants.

En effet, la majorité viennent des pays d’Afrique sub-saharienne francophones et du Maghreb dont 26,9 % sont du Cameroun ; 9,8% du Burundi ; 8,9% de la Côte d’Ivoire ; 8,3% de RDC, 6% de l’Algérie ;3,1% de la Tunisie, 2,8% du Maroc contre 6,3% de la France et 5,8% de l’Ile Maurice.

Le référencement vers les organismes d’établissement se fait de deux façons. La première se fait à l’arrivée avec la remise des documents d’informations sur les différentes agences offrant les services d’établissement en français dans la ville de destination.

Le deuxième fait suite à une recommandation émise par les différents partenaires présents au Forum provincial des réseaux de l’immigration de l’Ontario en novembre dernier. Cette dernière consiste à demander le consentement aux nouveaux arrivants à partager leurs coordonnées (noms et courriels) avec les agences d’établissement dans leurs villes de destination. La recommandation a été validée par IRCC et mise en mise en œuvre depuis janvier jusqu’à la suspension des services à la mi-mars.

 

A venir : le résultat du sondage !!