Rencontre de partage avec les partenaires anglophones dans la région de Niagara

"Nous pouvons mettre en place chaque pièce du puzzle pour créer ensemble des histoires à succès". 

Dans la mise en œuvre de son plan d’action visant à faciliter l’accueil, l’intégration réussie des nouveaux arrivants francophones dans la région du Niagara, le Comité Local en Immigration Francophone (CLIF) du Niagara mise sur une collaboration inclusive entre les parties prenantes.

  • C’est dans ce cadre que le CLIF a organisé le 10 décembre dernier une rencontre de discussion et de réflexion avec les partenaires anglophones dénommée « Rencontre de partage avec les partenaires anglophones ».
  • Par le biais de cette rencontre, les membres du CLIF ont souhaité favoriser la collaboration entre organismes anglophones et francophones pour l’accueil et l’intégration réussie des nouveaux arrivants par différentes voies :

    • Mieux faire connaître le CLIF du Niagara et les services offerts par ses membres aux partenaires anglophones
    • Explorer des pistes de collaboration
    • Créer ou renforcer les partenariats entre les membres du CLIF et les organismes anglophones
    • Connaître les organismes anglophones

     

  • Les membres du CLIF de Niagara (L’ABC Communautaire, Le Centre de Santé Communautaire Hamilton Niagara, CERF Niagara, Le Conseil Scolaire Catholique MonAvenir, Le Conseil Scolaire Viamonde, Sofifran) ont ainsi reçu six partenaires anglophones de la région de Niagara :

      • Moses Moini, Coordinateur du programme de parrainage des réfugiées à Mennonite Centre Committee
      • Lori Webster, Coordinatrice des programmes d’établissement au Welland Heritage Council and Multicultural Centre
      • Rose Karborani, Coordinatrice des services d’établissement au Niagara Folks Arts Multiculral Centre
      • Iris Corrales, Coach de carrière en charge des services bilingues au YMCA Employment & Immigrant Services
      • Silvia Dimitrova – Avocate et procureure, notaire à la Clinique juridique communautaire de Welland et St Catharines
      • Josie Faccini, gestionnaire de mentorat au Niagara Workforce Planning Board.

     

 

  • Pendant deux heures et demi, les échanges ont été nombreux et fructueux. Chaque organisme a d’abord pris le temps de présenter ses services, son organisation et ses objectifs… un premier pas important pour se connaître mutuellement et envisager une collaboration ! Et très vite, une remarque commune prend le dessus : « Nous devons travailler mieux ensemble pour servir mieux nos immigrants », explique Normand Savoie de l’ABC Communautaire. Rose Karborani de renchérir : « IRCC recherche cette collaboration entre organismes francophones et anglophones. J’apprécierais réellement d'avoir cette collaboration avec vos agences francophones. C’est une force que nous puissions collaborer les uns avec les autres. »
  • Cette première ouverture laisse ensuite place à des pistes de réflexion.

    « Nous avons tous tendance à penser en silo car nous avons tous une cible à atteindre. Je ressens moi-même cette pression de chiffres à donner. Mais nous pourrions tous travailler ensemble au cas par cas et obtenir une situation de gagnant-gagnant en nous référant les immigrants. Nous pouvons mettre en place chaque pièce du puzzle pour créer ensemble des histoires à succès. » déclare Rose Karborani.

    Emmanuel Mompongo du CSCHN poursuit : « Les gens pensent toujours qu’ils vont perdre des chiffres, mais nous devons être ouvert d’esprit, nous n’offrons pas la même chose. Si nous travaillons ensemble, nous ne perdrons pas de statistiques »

  • Au fil de la discussion, il apparaît ainsi comme un consensus que la dualité linguistique doit être préservée. La discussion s’ouvre ensuite sur le volet économique :

     « Beaucoup d’employeurs ne trouvent pas les profils requis ici.  Le travail de collaboration avec les employeurs doit vraiment être approfondi pour offrir l'accès à un travail à nos immigrants car nous avons besoin d’eux. », Lucie Huot, Cerf Niagara. 

    « En tant qu’organisme à but non-lucratif, nous devrions donner l’exemple et intégrer des immigrants dans nos organismes. Nous devons également favoriser le bénévolat chez les nouveaux arrivants pour leur donner une chance de se former et de s’intégrer sur le marché du travail », Normand Savoie, ABC Communautaire.

  • Cette rencontre s’achèvera sur un échange de bonnes pratiques comme le partage de coordonnées et l’engagement à référer des clients francophones vers les bons organismes.

 

Pour en savoir encore plus, découvrez comment nos partenaires anglophones ont réagi suite à cette rencontre : lire les entrevues.