Le CLIF de Durham intègre de nouveaux membres - Partie 1

Le Comité local en immigration francophone (CLIF) de Durham s’est réuni virtuellement le 26 juin 2020 pour accueillir deux nouveaux membres en son sein : l’Entité 4 et l’ACFO Durham Peterborough. En renforçant son groupe de travail, le CLIF de Durham souhaite mettre autour de la table de nouveaux acteurs afin de réussir à identifier les défis et les besoins des nouveaux arrivants dans la région de Durham.

Une rencontre d’une heure et demi a permis aux nouveaux membres de prendre connaissance des termes de référence et de faire connaissance avec le groupe déjà en place.

Nous sommes allés interviewer nos nouveaux membres. Pour cette premiere partie, nous avons rencontré Christine Morisson de l'Entité 4.

CLIF Durham NV membres

Bonjour Christine,

1) Pourriez-vous nous présenter brièvement votre organisme et votre rôle au sein de votre structure ?

Christine Morrison

Entité 4 est l’une de six entités de planification des services de santé en français en Ontario mandatées par le Ministère de la Santé pour améliorer l’accès à des services de santé en français. L’Entité 4 n’offre pas de services de santé directs; son rôle est de contribuer à l’engagement de la communauté et collaborer avec des partenaires du système de santé, tels les centres de santé communautaire, afin de développer de nouveaux services et programmes en français et faire la promotion de ceux qui existent déjà. L’Entité 4 travaille avec des partenaires aux niveaux provincial, régional et local dans les régions du Centre, du Centre-Est et de Simcoe Nord Muskoka pour développer et pérenniser des services de santé pour les populations de langue officielle en Ontario. À titre d’agent de communications et de liaison communautaire, je travaille de près avec des organismes et des partenaires communautaires pour mieux comprendre les besoins et priorités des diverses communautés francophones que nous desservons. Cette information est utile à notre équipe de planification pour identifier les lacunes du continuum de soins et augmenter la capacité du système de santé.

 

 2) Avez-vous déjà observé quelques défis des nouveaux arrivants francophones dans la région de Durham en général et plus particulièrement dans votre domaine d’intervention?

Christine Morrison

Le système de santé est difficile à naviguer pour les patients et leurs familles. La population minoritaire de langue officielle de l’Ontario fait face à des obstacles supplémentaires lorsqu’il s’agit d’accéder à des services en français. Pour les nouveaux arrivants, les enjeux sont encore plus grands.

Depuis 2010, nous travaillons à augmenter l’offre de services en français dans quatre secteurs prioritaires : les soins primaires, la santé mentale, les soins à domicile et en milieu communautaire et les soins palliatifs.

Cette année, nous avons recommandé que l’Association canadienne de la santé mentale de Durham devienne un organisme identifié pour offrir des services en français, ce qui a été fait par le RLISS du Centre-Est.

De plus, grâce au support de l’Entité 4, la Société Alzheimer de Durham a reçu du financement pour l’embauche d’une coordonnatrice des services en français. Au cours de 2019-2020, cette personne a offert 29 sessions de groupe à 728 participants francophones. De plus, elle a effectué 218 visites et obtenu 27 nouvelles demandes de services pour francophones. 

 

3) Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre le CLIF de Durham ?

Christine Morrison

À titre de membre du CLIF de Durham, l’Entité 4 espère se sensibiliser davantage sur les besoins immédiats des nouveaux immigrants en matière de santé et partager de l’information sur les services de santé en français dans la région.

 

4) Quels sont vos attentes par rapport à ce comité ?

Christine Morrison

Nous espérons que cette occasion nous permettra d’identifier les endroits où nous devrions concentrer nos efforts pour améliorer les services offerts dans la région du Durham et ainsi contribuer au rayonnement des francophones de cette région. 

 

5) Si vous aviez un message à faire passer aux immigrants et nouveaux arrivants francophones de Durham, quel serait-il pour chacun d’eux?

Nous les accueillons à bras ouverts et nous sommes là pour aider et soutenir ces francophones qui ont choisi l’Ontario.  Nous les invitons chaleureusement à se faire entendre à nos diverses activités d’engagement communautaire.