Centre d'Accueil et d'Aiguillage à Pearson : premiers pas réussis !

L’équipe du RIFCSO est allée à la rencontre du Centre Francophone de Toronto pour faire un état des lieux du nouveau service offert aux arrivants francophones à l'Aéroport de Pearson. Françoise Magunira, Coordinatrice, Services d’établissement et du programme d’accueil Pearson a accepté de répondre à nos questions.

Exclusif : Entrevenue à découvrir

. Bonjour Françoise et merci d’avoir bien voulu répondre à cette entrevue concernant le Centre d’Accueil et d’Aiguillage à Pearson géré par le Centre Francophone de Toronto. Pourriez-vous nous redonner quelques détails sur le lancement du projet ?

Bonjour. Le Centre d’Accueil et d’Aiguillage des nouveaux arrivants francophones à l’Aéroport de Pearson a été officiellement lancé le 29 mars 2019. Nous avons débuté avec deux agents et nous avons très rapidement recruté deux agents complémentaires. Nos agents sont présents 7 jours sur 7 à l’Aéroport au Terminal 1 de 8 h 30 à 20 h 00 ainsi qu’au Terminal 3 de 12 h 00 à 22 h 00. Nous nous situons dans une zone sécurisée qui se trouve juste après le service d’immigration. Nous disposons d’un kiosque qui permet aux nouveaux arrivants de se présenter directement auprès de notre service.

. En quoi le lancement du Centre d’Accueil et d’Aiguillage était-il important pour la province de l’Ontario ?

Le lancement du Centre d’Accueil et d’Aiguillage est un projet que nous attendions depuis longtemps. L’objectif est de pouvoir fournir aux nouveaux arrivants francophones un service en français dès leur premier pas sur le sol canadien.

Auparavant, les nouveaux arrivants francophones se dirigeaient vers nos partenaires anglophones et ne recevaient aucune indication sur les organismes francophones présents dans la province de l’Ontario.

Nous devions absolument y remédier et c’est désormais chose faite.

Dans un premier temps, le service d’accueil se concentrera sur l’aiguillage des nouveaux arrivants vers les communautés francophones ontariennes. Au cours de la deuxième année, des trousses d’accueil seront développées pour les nouveaux arrivants qui désirent s’installer dans les autres provinces à l’extérieur de l’Ontario.

. Comment se passe ce premier contact avec les nouveaux arrivants francophones ? Quels types d’informations leur fournissez-vous ?

Le premier contact avec les nouveaux arrivants s’effectue de manière très chaleureuse avec nos agents. Il faut savoir que nous nous trouvons dans une zone très achalandée et donc nous n’avons que quelques minutes pour leur fournir un maximum d’informations.

Nous leur remettons une trousse, éditée en collaboration avec les Réseaux en Immigration Francophone et validée par IRCC, qui recueille tous les services d’établissement francophones de l’Ontario. Nous demandons aux nouveaux arrivants de prendre contact avec les organismes qui y sont référencés. Cet outil leur permet de planifier leur installation.

Nous leur remettons également une brochure « Bienvenue au Canada ».

Dans le même temps, via un formulaire électronique, nous récupérons leurs noms et prénoms, leur identifiant, leur pays d’origine, leur adresse courriel et leur destination de résidence.

Par la suite, nous effectuons un suivi avec l’envoi d’un courriel.

. Comment ce lancement a-t-il été accueilli par les nouveaux arrivants francophones ?

Pour le moment, nous n’avons pas encore effectué d’évaluation formelle. Néanmoins, les premiers retours de nos agents terrains nous montrent que les nouveaux arrivants sont très surpris d’être accueillis en français et de pouvoir parler directement dans leur langue maternelle. Très peu d’entre eux sont au courant qu’il existe une communauté francophone en Ontario… Les réactions sont donc très positives.

. Quels sont les premiers chiffres que vous pouvez d’ores et déjà nous fournir ?

Je peux déjà vous fournir les chiffres du 29 mars 2019 au 27 mai 2019. Nous avons reçu 273 nouveaux arrivants francophones. Les destinations d’implantation semblent se concentrer sur Ottawa, Montréal, Calgary et Edmonton avec une plus grande majorité sur Toronto même.

Nous allons effectuer une mise à jour périodique avec tous nos partenaires, probablement une fois par trimestre. Le gabarit du rapport est en cours de constitution mais d’ici une à deux semaines nous devrions être en mesure de fournir les premières données officielles.

. Quelles sont les prochaines étapes pour parfaire le service d’Accueil et d’Aiguillage à l’Aéroport de Pearson ?

Pour faire le service d’Accueil et d’Aiguillage aux nouveaux arrivants francophones à l’Aéroport de Pearson, nous travaillons sur deux axes :

. D’une part, nous souhaitons fournir à tous les arrivants une clé USB comportant toutes les ressources francophones présentes dans chaque ville et dans toute la province de l’Ontario. Ce projet devrait se concrétiser sous six mois.

. D’autre part, nous allons accentuer notre collaboration avec les services pré-départs avec des organismes comme La Cité et Actions Interculturelles. Ils sont ouverts à une collaboration mutuelle. Nous allons chercher à être de plus en plus référencé en amont du parcours d’intégration.

Enfin, dans la deuxième année, nous souhaiterions pouvoir fournir des trousses pour les autres provinces hors de l’Ontario afin d’aiguiller les nouveaux arrivants vers des communautés francophones à l’extérieur du Québec.

Une affaire à suivre...

Entrevue avec Françoise Magunira, Coordinatrice, Services d’établissement et du programme d’accueil Pearson, réalisée le jeudi 23 mai 2019 par Emilie Albert, Agente de Projet Promotion et Marketing du Réseau en Immigration Francophone du Centre-Sud-Ouest.